Gouvernement du Canada

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

www.international.gc.ca

Programmes multilatéraux et mondiaux

Bien des problèmes mondiaux pressants, comme la propagation des maladies infectieuses, les crises financières et les changements climatiques, sont d'une telle ampleur, qu'un pays ne parviendrait jamais par ses propres moyens à les résoudre. Ces problèmes compromettent le bien-être, la sécurité et la prospérité de tous les pays. Ainsi, pour les régler, il faut faire appel aux ressources et à l'engagement conjoint de la communauté internationale par l'entremise des organisations multilatérales et des initiatives mondiales.

Les organisations multilatérales contribuent à établir les règles de gouvernance de l'économie mondiale dans les domaines tels que la santé, l'agriculture, les droits humains, la paix, la sécurité et l'aide humanitaire. Elles influencent les questions prioritaires dans le domaine du développement, fixent les objectifs internationaux comme les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), aident à stimuler le financement pour répondre aux crises humanitaires et pour surmonter les défis mondiaux de développement, tels ceux liés au VIH/sida.

Les organisations multilatérales suivent de près les progrès sur le terrain et jouent un röle important dans les pays où les donateurs bilatéraux ne peuvent s'engager individuellement. Elles permettent de bénéficier d'économies d'échelle et d'une plus grande portée, de sorte que les donateurs individuels, tels que le Canada, peuvent apporter leur aide à un plus grand nombre de pays. On appelle ces entités « organisations multilatérales » parce qu'elles reçoivent le soutien de nombreux pays.

Les organisations multilatérales se rangent en trois groupes :

  • Les organisations qui offrent de l'aide humanitaire internationale, comme le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, le Comité international de la Croix-Rouge et le Programme alimentaire mondial (PAM);
  • Les organisations mises en place pour soutenir des initiatives mondiales précises, comme le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, l'Initiative catalytique pour sauver un million de vies, et le mouvement de l'Éducation pour tous;
  • Les organisations qui sont traditionnellement définies comme des institutions multilatérales de développement en raison de leurs membres gouvernementaux telles que La Francophonie, le Commonwealth et les organismes de développement des Nations Unies (le Programme des Nations Unies pour le développement, le Fonds des Nations Unies pour la population, l'UNICEF), les institutions financières internationales (la Banque mondiale, les banques régionales de développement et les organisations hybrides, comme le Fonds international de développement agricole).

Engagement du Canada

L'Agence canadienne de développement international (ACDI) contribue au développement international et aux efforts humanitaires au nom du Canada par un appui financier aux organisations multilatérales et un soutien dans l'établissement de leurs politiques et leurs programmes partout au monde.

Tandis qu'Affaires étrangères et Commerce international Canada gère les relations politiques du Canada avec le système des Nations Unies et des banques régionales de développement, et que le ministère des Finances assume ce même röle auprès de la Banque mondiale, l'ACDI est chargée des relations quotidiennes du Canada avec les organisations multilatérales concernant les questions de développement. Santé Canada, Environnement Canada, Agriculture et Agroalimentaire Canada et d'autres ministères participent aussi à ces relations. Environ le tiers de l'aide du Canada au développement est versé aux organisations multilatérales.

Les programmes multilatéraux et mondiaux de l'ACDI appuient les initiatives qui renforcent la capacité et l'efficacité des organisations multilatérales à réduire la pauvreté et à atteindre les OMD liés à la santé, à l'éducation, à la sécurité alimentaire, à l'égalité entre les femmes et les hommes et à la durabilité environnementale. Un système multilatéral stable et efficace peut non seulement contribuer à atteindre ces objectifs de développement, mais également à susciter un environnement prospère et sûr pour les Canadiens au pays et à l'étranger.

Principaux résultats

  • En 2009, le Canada est devenu le deuxième pays donateur en importance au Programme alimentaire mondial (PAM), en contribuant 259 millions de dollars au total et en aidant à alimenter plus de 102 millions de personnes dans 78 pays. L'ACDI appuie aussi les programmes d'alimentation scolaire du PAM, qui assurent les jours d'école un repas chaud et nutritif à 20 millions d'enfants. Selon la Banque mondiale, l'alimentation scolaire est vitale pour garder les enfants, améliorer leur apprentissage et leur santé, ainsi que promouvoir la sécurité alimentaire.
  • Le Canada est reconnu comme chef de file mondial dans la distribution de micronutriments — des vitamines et des minéraux essentiels — aux enfants de la planète. Grâce au soutien de l'ACDI, l'Initiative pour les micronutriments, un organisme établi à Ottawa, a distribué près de 6 milliards de capsules de vitamine A aux enfants des pays en développement depuis 1998, contribuant ainsi à réduire les taux de mortalité infantile. De plus, en 2009, cet organisme, par l'entremise de ses programmes d'iodation du sel, a protégé plus de 230 000 enfants du risque de naître avec une déficience mentale en raison d'une carence en iode chez leur mère.
  • Le Canada siège aux conseils d'administration des quatre banques régionales de développement et contribue à leur gestion axée sur les résultats.
  • Dans le cadre de ses efforts pour accroître l'efficacité de l'aide, le Canada participe activement à l'approche commune pour l'évaluation qui est préconisée par le Réseau d'évaluation du rendement des organisations multilatérales (MOPAN) — une évaluation annuelle qui examine l'efficacité d'un nombre choisi d'importantes organisations multilatérales dans plusieurs pays.
  • Le Canada a joué un röle prépondérant pour améliorer les pratiques et les politiques ayant trait à l'égalité entre les femmes et les hommes dans de nombreuses organisations multilatérales, telles que la Banque interaméricaine de développement.